Instant Critique
Accueil » Actualités » Fake News : Cette vidéo au CHU de ROUEN travestit les faits
Actualités

Fake News : Cette vidéo au CHU de ROUEN travestit les faits

Publicité

Dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, on y voit un personnel du CHU de Rouen présenter son service de neurologie “fermé pour accueillir les patients COVID”. Le personnel déplore l’absence totale de patients COVID aux dépends de patients qui auraient besoin de soins neurologiques.

Vidéo du CHU de ROUEN

Une unité de réserve

Bien que cette vidéo soit authentique, elle montre en fait une unité de réserve aménagée depuis quelques jours seulement pour anticiper un éventuel pic de contamination et désengorger ainsi les services de réanimation. Cette unité de réserve était bien une unité du service neurologique où les patients continuent d’être soignés ailleurs aujourd’hui.

Rémi Heym, le directeur de la communication du CHU de Rouen, explique à la rédaction : “Cette unité de réserve est prête à être activée au besoin. Le CHU a également transformé d’autres services en réanimation comme celui de la chirurgie orthopédique. Le taux d’occupation de nos services de réanimation est important et le pic de l’épidémie est à prévoir pour la mi-novembre. C’est une façon d’anticiper un potentiel afflux de nouveaux patients COVID même si pour l’instant, l’augmentation des cas semble ralentir”

Une anticipation astucieuse déjà relatée par nos confrères de France Bleu : https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/covid-19-a-rouen-le-chu-installe-un-service-de-reanimation-temporaire-pour-anticiper-l-afflux-de-1604650000

Publicité

Rémi Heym a également souligné le manque de ressources humaines dans cette gestion de la crise sanitaire. Un manque en partie comblé par des formations en interne mais qui conduisent inévitablement à un déséquilibre dans les services. Un phénomène récurrent au niveau national depuis le début de cette crise.

“C’est consternant”

Le CHU de Rouen s’est dit consterné par cette vidéo tournée par une aide soignante de l’hôpital qui visiblement “ne semble pas bien au courant des changements opérés dans son service. Elle fera l’objet d’une convocation dans les prochains jours


Note de la rédaction

En cette période de crise sanitaire où les fake news sont légions et se propagent comme un feu de paille, il convient de toujours vérifier les publications sur les réseaux sociaux avant de les partager. Contactez leurs auteurs pour demander leurs sources et vérifiez ces sources. Et si cela est impossible, alors ne partagez pas.

Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

* En laissant un commentaire, j'autorise le site a conserver mes données conformément à sa politique de confidentialité et la loi en vigueur.

Actualités, enquêtes, opinions et divertissement

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience de navigation. Accepter En savoir plus