Instant Critique
Accueil » Actualités » Le site web de France Soir à la loupe
Actualités

Le site web de France Soir à la loupe

De nombreux sites d’actualités se sont penchés sur le contenu produit par France Soir ces dernières semaines. Mais qu’en est-il du contenant, du site web ? Quel trafic et quels revenus génère-t-il réellement ? J’ai passé le site à la loupe sur ces 4 derniers mois (d’aout à aujourd’hui) et beaucoup de questions demeurent.

Le trafic

Revenons sur quelques bases. Internet c’est comme une autoroute. Les internautes génèrent du trafic en allant d’un point A à un point B et il existe de nombreux outils pour mesurer ce trafic. Des mesures légales et utiles pour la concurrence qui souhaite se positionner sur ce même trafic. C’est grossièrement simplifié, mais les bases sont là. Pour cette enquête, j’ai utilisé 3 outils d’analyse : similarweb.com , alexa.com et woorank.com. 3 références mondiales dans l’analyse du trafic web et le référencement.

Dans un thread twitter de l’AFP sur France Soir, un élément a particulièrement attiré mon attention :

« 3 millions de visiteurs uniques par mois« . C’est beaucoup mais ça reste loin du trafic généré par le Figaro ou Ouest-France par exemple avec plus de 150 millions de visites mensuelles. Source : https://www.acpm.fr/Les-chiffres/Frequentation-internet/Classement-des-Sites

Le chiffre de 3 millions de visiteurs uniques mensuels revendiqué par France Soir est au dessus du trafic réel de…1 million.

Trafic web France Soir
Trafic web France Soir. Source : similarweb.com

Le nombre moyen de visiteurs uniques mensuels entre aout et octobre est en fait plus proche des 2 millions que des 3. Parmi ces visiteurs « uniques », il y en a qui reviennent régulièrement sur le site, ce qui donne le chiffre de 3.5 millions de visites mensuelles en moyenne, soit 10.51M sur 3 mois et et demi.

Notons également le joli pic de fréquentation du site suite à sa promotion du docu-fiction HOLD-UP

Pic de trafic du 11 novembre 2020 sur le site France Soir
Pic de trafic du 11 novembre 2020

Les sources du trafic de France Soir

Il existe 5 sources de trafic. Organique (par recherche de mot clef dans les moteurs de recherche), direct (en accédant au site directement dans la barre de recherche), Social (depuis facebook, twitter, VK, LinkedIn…) et referral (depuis un lien présent sur un autre site web) et mail (newsletters ou mail contenant le lien de l’article)

Source du trafic de France Soir. Source : similarweb.com

C’est le trafic organique qui génère le plus de visite sur le site de France Soir. Et alors ? me direz-vous. Et alors intéressons-nous aux recherches effectuées par les internautes pour arriver sur le site de France Soir.

Source de trafic France Soir_2
Source de trafic France Soir

Sans surprise, on retrouve le mot clef « France Soir » en tête, suivit des mots clefs : « Raoult, Trotta, Onfray, Toussaint… ». Traduction : Ces 3 derniers mois, la majeure partie du trafic de France Soir s’est faite sur la recherche d’info sur les mots clefs cités ci-dessus.

L’overlap

L’overlap est le pourcentage d’internautes qui se sont rendus le même jour sur France Soir et sur les sites décrits ci-dessous :

 France Soir
Overlap France Soir

A noter, les 4 premiers sites les plus visités le même jour par une partie des lecteurs de France Soir sont : francais.rt.com / covidinfo.net / fr.sputniknews.com / reseauinternational.net

La sécurité

On note au passage que le site ne possède pas de certificat SSL. Autrement dit, toutes les données échangées lors du remplissage du formulaire de contact ne sont pas sécurisées. Le site est hébergé par OVH, ce dernier délivre portant un certificat SSL gratuit de base avec tous ses hébergements : https://www.ovh.com/fr/ssl

Les revenus du site

Bien qu’il soit impossible de donner un chiffre exact des revenus générés par le site, il est tout de même possible d’estimer un minimum en tenant compte de différents facteurs.

Le site France Soir compte pas moins de 20 régies publicitaires autorisées à diffuser des annonces. Source : http://www.francesoir.fr/ads.txt . Rien de vraiment exceptionnel à cela, c’est la moyenne observée pour la plupart des sites à fort trafic.

Il y a énormément de façons différentes de monétiser un site web. Je ne vais pas toutes vous les énumérer ici, ce serait bien trop long. Je vous propose donc un tour d’horizon sur les moyens employés par France Soir pour générer des revenus publicitaires.

- Publicité -

L’affiliation

Dans sa rubrique shopping, FS propose des articles sur des bons plans commerciaux : http://www.francesoir.fr/rubrique/shopping

Les liens qui renvoient vers un produit (FNAC, Amazon, Darty…) est le fruit d’une affiliation. C’est à dire, comme l’explique clairement France Soir en bas de page, que pour chaque achat effectué à partir du lien, le journal touchera une commission.

Revenus estimés : ?

Le cout par mille (CPM)

Le CPM est un coût (en €/$) pour un annonceur pour 1000 affichages de publicité sur un site. Le site, lui, est le diffuseur. Il touche environ 40 à 60% du coût, le reste va dans la poche de la régie publicitaire. Plus il y a de trafic, plus il y a de vues, plus il y a d’affichage de pub et donc de revenus.

En France, 1.000 visites rapportent en moyenne entre 6€ et 9€ pour un site web de la notoriété de France Soir. Cette fourchette tient compte des bloqueurs de publicités (AdBlock) que certains internautes utilisent dans leurs navigateurs.

Sources : https://www.blogdumoderateur.com , https://www.journaldunet.com , https://business.trustedshops.fr

A savoir que les pubs sur la version mobile de FS pullulent au point de rendre certains articles illisibles :

Exemple d’annonce vignette qui s’affiche au chargement d’une page
Combo annonce display (adaptée) et ancrée (en bas)

Revenus minimum estimés/mois pour 3 millions de visites : 18.000 à 27.000€

Le coût par clic (CPC)

Même principe que le CPM à la différence que la rémunération se fait aussi lorsque l’internaute clique sur l’annonce. En France, les tarifs sont en moyenne de 0.40€ le clic sur la pub. Impossible de connaître exactement les annonces CPC à France Soir.

Revenus minimum estimés : ?

Le bilan publicitaire

Sans compter les affiliations et les CPC, le site www.francesoir.fr dégage au minimum entre 21.000 et 39.000€ par mois de revenus publicitaires.

A cela s’ajoutent les 18.708€ de dons Tipeee mensuels.

Gratuit et alimenté en grande partie par des chroniqueurs bénévoles, (https://www.liberation.fr/france/2020/11/12/la-promotion-du-film-assuree-par-france-soir_1805421) le site France Soir génère au minimum 40.000€ de revenus par mois avant imposition.

J’ai essayé de contacter Xavier Azalbert, le directeur de la publication de France Soir, mais ce dernier ne semblait pas disposé à répondre à mes questions. Idem via le formulaire de contact du site. Je souhaitai simplement savoir dans quoi était investit concrètement l’argent des dons sur Tipeee.

Instant Critique sur Google News

Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

* En laissant un commentaire, j'autorise le site a conserver mes données conformément à sa politique de confidentialité et la loi en vigueur.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Actualités, enquêtes, opinions et divertissement

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience de navigation. Accepter En savoir plus