Instant Critique
Accueil » Actualités » Santé » Reconfinement : Vous étiez prévenus !
Santé

Reconfinement : Vous étiez prévenus !

Publicité

L’évocation d’un possible reconfinement soulève de vives réactions dans le pays. Le nombre de cas positifs à la COVID-19 augmente, les services de réanimation se remplissent, l’économie s’essouffle et des entreprises ferment. Le reconfinement aurait-il pu être évité si il a bien lieu ?

L’aveu de faiblesse

Un reconfinement serait déjà un aveu de faiblesse du gouvernement. Celui de son incapacité à faire d’un système de santé performant et à la hauteur de son 5e rang mondial des grandes puissances. La capacité d’accueil en réanimation n’a pas augmenté depuis la première vague. Une capacité dépendante de la mobilisation de personnels soignants supplémentaires.

En mars, l’imbroglio autour du port du masque a accru la méfiance des Français sur les discours du gouvernement et de ses recommandations.

Des mauvaises décisions aux mauvais moments conduisent inévitablement à ce genre de situation pénalisante pour tout le monde. D’un point de vue politique, le reconfinement marque l’impuissance du gouvernement face à cette crise sanitaire.

Les comportements à risque

On entend souvent des personnes dire : “vers chez moi, dans l’ensemble, les mesures sanitaires sont respectées”. Face à une telle crise sanitaire, il faut bien comprendre qu’un “dans l’ensemble” ne suffit pas. Une faille, un maillon faible et c’est toute la chaîne qui rompt.

Masques aux mentons ou sous le nez, demi-visières transparentes qui ressemblent plus à des mangeoires à oiseau, regroupements, non respect des distanciations, trop d’habitants ont pris à la légère ce virus. Par égoïsme, par ignorance ou par foutisme.

Publicité

Oui, le port du masque est désagréable mais il est vital et nécessaire. Face à tous ces comportements à risque, le reconfinement est inéluctable. Et ça, tout le monde le sait. Si des individus ne jouent pas le jeu, c’est tout le monde qui en paiera le prix.

L’hôtellerie, la restauration, le tourisme, le spectacle, le sport et les artisans ont été durement frappés par cette crise sanitaire et certains ne s’en relèveront pas malheureusement. Même si la plupart ont joué le jeu et ont investit dans une mise en conformité sanitaire de leurs établissements, il y a encore trop de professionnels qui laissent des attroupements se former sur leurs terrasses par exemple.

Aussi, on entend de plus en plus de personnes dire que les mesures sanitaires sont liberticides. A ces personnes, je souhaiterais leur dire ceci : la liberté est un droit fondamental individuel, mais elle s’accompagne de devoirs collectifs comme celui de sacrifier un infime pourcentage de sa liberté individuelle pour le bien vital du collectif. Si cette notion vous échappe, c’est qu’il est temps de vous poser des questions sur votre place dans la société.

Fakes et discordes

Beaucoup de ces comportements à risque ont été influencés par des discours trompeurs, mensongers ou inexactes. Député(e)s, vidéastes, médecins, scientifiques, internautes et gourous se sont employés à répandre des fausses informations comme du fumier sur la place publique. Leurs discours ont indiscutablement eu un impact direct sur le comportement d’une partie de la population. Ils contribuent ainsi à cet hypothétique reconfinement que personne ne souhaite, même eux paradoxalement.

L’état ne sera pas le seul responsable de ce reconfinement s’il a lieu. C’est aussi le signe que beaucoup n’ont pas tiré les leçons du premier confinement. Nous savions tous que le relâchement allait conduire à ce scénario. Un scénario qui fera mal sur le plan économique et social mais indispensable au plan sanitaire.

Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

* En laissant un commentaire, j'autorise le site a conserver mes données conformément à sa politique de confidentialité et la loi en vigueur.

Actualités, enquêtes, opinions et divertissement

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience de navigation. Accepter En savoir plus