Instant Critique
Accueil » Actualités » Société » Quand YouTube laisse le champ libre aux arnaqueurs.
Société

Quand YouTube laisse le champ libre aux arnaqueurs.

Publicité

Le Radis Irradié, YouTubeur à 216k abonnés, s’est vu supprimer sa dernière vidéo par YouTube dans laquelle il dévoilait une arnaque de grande ampleur. L’ arnaque en question propose des comptes Netflix gratuits à travers des tutoriels vidéos sur…YouTube. Des tutoriels toujours présents sur la plateforme aujourd’hui.

Capture Twitter ©Le Radis Irradié
Capture Twitter ©Le Radis Irradié

Deux cas de figures peuvent expliquer un tel imbruglio.

La suppression automatique

Bien qu’il s’agisse d’une “réclamation”, cette dernière peut avoir été générée automatiquement par l’algorithme de YouTube.

Nous avons développé un puissant programme de machine learning qui détecte les contenus susceptibles d’enfreindre le règlement, ils sont ensuite soumis à un examen manuel. Parfois ce même programme réalise des actions automatiques comme la suppression de vidéos de spam” – YouTube

Publicité

Concrètement, ce programme analyse le contenu (son & images) mais aussi le titre, la description et les tags. Si une vidéo paraît louche au programme, soit elle est directement supprimée soit elle est soumise à un examen manuel par un employé de YouTube. Pour Jonathan, ancien employé chez YouTube France, “Google a durci les règles relatives au contenu et l’algorithme doit encore être perfectionné. Il est parfaitement possible que la vidéo supprimée ne soit pas passée par une vérification manuelle. Le Radis Irradié serait en quelque sorte une victime collatérale

La suppression manuelle

La réclamation (humaine ou pas) a fait l’objet d’une vérification manuelle par un membre de l’équipe YouTube. La vidéo du Radis Irradié ayant repris des extraits d’une autre vidéo, l’employé de YouTube a décidé de la supprimer manuellement. La question est de savoir, pour YouTube, quelle vidéo enfreint ses règles ? La vidéo qui fait la promotion d’une arnaque avérée ou la vidéo qui dénonce la première ?

Erreur humaine ou informatique ? Dans les deux cas, la vidéo avait été préalablement validée par YouTube pour sa monétisation. Il semble très peu probable que YouTube communique sur les dysfonctionnements de son programme ou l’incompétence de certains de ses employés.

Récemment, YouTube s’est engagé à lutter d’avantage contre ce type de vidéos sur sa plateforme et a procédé à la suppression de 9 millions de vidéos environ. Un projet ambitieux que Youtube ne semble pas maîtriser totalement en faisant encore des erreurs qui coûtent chères aux vidéastes.

Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

* En laissant un commentaire, j'autorise le site a conserver mes données conformément à sa politique de confidentialité et la loi en vigueur.

Actualités, enquêtes, opinions et divertissement

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience de navigation. Accepter En savoir plus